Les 10 étapes pour fabriquer votre huile essentielle

Si vous souhaitez fabriquer vous-même votre huile essentielle afin de profiter de ces produits merveilleux mais extrêmement puissants voici les étapes faudra suivre. Je dois toutefois vous prévenir qu’il n’est pas si facile que ça d’obtenir un produit de qualité, mais avec un peu d’entraînement et de ténacité nul doute que vous arriverez vous aussi à produire une huile essentielle naturelle et de qualité.

1.       Sélectionner une matière végétale

Si vous souhaitez réussir vous-même votre propre huile essentielle, il vous faudra apporter un soin tout particulier à la sélection de la matière végétale. La matière que vous choisirez déterminera les capacités aromatiques de votre huile, vous aurez alors le choix entre la rose, la coriandre, la lavande, la cannelle, l’eucalyptus, la sauge, l’origan, le girofle, l’ail, ou le lilas.

2.       Où trouver des matières premières pour vos odeurs ?

Même si la carte des matières premières dans le monde exclue la France pour beaucoup d’entre elle (voir ici ), nous ne sommes pas à plaindre en terme d’arômes pour les huiles essentielles. Pour ma part je m’approvisionne la plupart du temps chez des herboristes, bien qu’avec Internet maintenant il existe de nombreux sites Internet spécialisés dans la vente d’aromates en ligne. Si vous avez la chance d’habiter dans une région avec des producteurs d’aromates vous pourrez vous fournir en matières premières directement chez eux. Préférez les produits bio garantis sans pesticides ni insecticides pouvant contaminer vos huiles essentielles.

3.       La transformation en purée/bouillie

Il faut de préférence sécher les plantes à l’ombre même si ce n’est pas indispensable, pour obtenir une huile essentielle concentrée et pure. Cette étape est d’une importance capitale afin de tirer le maximum de principes actifs, j’insiste vraiment sur cette étape qui ne doit en aucun cas être bâclée afin d’obtenir les meilleurs résultats. Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent il ne faut pas découper ou hacher les plantes car elle perdrait la plupart de leur huile.

4.       L’huile d’amande douce

L’huile d’amande est une huile essentielle aux qualités extraordinaire, elle est utilisée depuis l’antiquité comme soin de beauté. Si vous souhaitez vous aussi fabriquer votre huile d’amande, sachez qu’il vous faudra une presse, car elle s’obtient par première pression à froid. Je vous déconseille de vous lancer dans l’extraction d’huile d’amande car c’est un procédé long et fastidieux.

5.       Le passage à la passoire

Lorsque vous utilisez une casserole pour faire bouillir votre mélange d’eau et de plantes pour fabriquer votre huile essentielle, il vous faudra ensuite récupérer le précieux liquide par filtrage, une simple passoire vous permettra de séparer les matières végétales de vos huiles essentielles, j’utilise de la mousseline au fond de la passoire pour un filtrage plus fin de l’huile.

6.       Répétez l’opération

Le procédé d’extraction des huiles essentielles par distillation à la vapeur d’eau prend du temps il vous faudra répéter l’opération trois fois en général. Sachez qu’il faut au minimum 2 à 3 heures de distillation pour recueillir le maximum d’huile. Cette étape peut être évitée si vous utilisez un alambic, ou des solvants pour distiller vos huiles.

7.       L’extraction de l’huile à la vapeur : la distillation

La technique de séparation de l’huile essentielle à la vapeur s’appelle la distillation, c’est un procédé très ancien est parfaitement adapté à l’extraction des essences des végétaux aromatiques en effet les qualités aromatiques des plantes ne sont pas altérées par de l’eau bouillante. J’utilise un alambic qui est l’appareil à distiller, il existe des kits d’extraction très abordables que vous pourrez commander sur Internet.

8.       Qu’est-ce qu’un alambic ?

L’alambic est un appareil servant à distiller des plantes il permet de séparer les principes actifs en les chauffant puis en les refroidissant. Un alambic se compose de plusieurs parties, le corps qui reçoit les liquides, il est chauffé. Le chapiteau qui se situe au-dessus du corps chauffant, il récupère la vapeur chargée en huile, le col de cygne qui achemine les vapeurs vers le serpentin servant à condenser et refroidir les vapeurs et recueillir le liquide distillé.

9.       Introduire dans une bouteille

Pour récupérer le produit de vos distillations il vous faudra vous munir d’un siphon, surtout si vous n’utilisez pas d’alambic, car ceux-ci sont dotés de robinets pour faciliter le remplissage. C’est une étape particulièrement gratifiante car vous pourrez apprécier la qualité de votre travail en récoltant le précieux liquide prêt à l’emploi, après de longues heures de travail. J’utilise des récipients en inox et en verre qui sont les meilleurs moyens de conserver durablement vos huiles essentielles.

10.   Où acheter des huiles essentielles ?

Les boutiques physiques ne manquent pas, que ce soit les parapharmacies, ou les boutiques bios ou même les grandes surfaces, bien que je préfère les petites échoppes de parfumeur, qui ont un charme inimitable et dans lesquelles vous pourrez glaner de précieux conseils. Vous trouverez aussi sur Internet de nombreux sites web dédiés à la vente en ligne d’huiles essentielles.

Vous savez maintenant tout ce qu’il faut savoir sur les huiles essentielles et leur procédé de fabrication. Sachez-que fabriquer sa propre huile essentielle demande de l’entrainement, et même si les premières tentatives ne sont pas couronnées de succès selon ma propre expérience, ne vous découragez pas. Le plaisir de fabriquer soi-même ses propres produits n’a pas de prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *