Archives pour la catégorie Les huiles essentielles

L’utilisation à risque des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont utilisées depuis l’antiquité et on les retrouve aujourd’hui en parfumerie, dans l’industrie cosmétique, l’agroalimentaire et la pharmacie. On doit au chimiste René Maurice Gattefossé le terme d’aromathérapie, qui fait la distinction avec la phytothérapie. L’aromathérapie représente le fait d’utiliser de manière médicale les extraits aromatiques de plantes résultant principalement de la distillation de ces plantes.

La phytothérapie utilise l’ensemble de la plante dans son utilisation et souvent la plante sèche moins concentrée en principes actifs.Les huiles essentielles sont des substances odorantes et volatiles recueillies dans les plantes par différentes techniques comme la distillation à la vapeur d’eau ou l’extraction au CO2. Leur composition chimique est si complexe que certaines d’entre elles peuvent renfermer plusieurs centaines de molécules différentes. C’est pourquoi il est nécessaire de déterminer le chémotype de l’huile essentielle distillée, cela se fait en laboratoire et permet de déterminer précisément la composition moléculaire de l’huile extraite. Cela est nécessaire pour identifier et vérifier la composition d’une huile essentielle.

Une utilisation potentiellement abusive 

Malgré leur possible toxicité, les huiles essentielles en aromathérapie sont en vente libre et directe. Seul un petit nombre, en raison de leur haute toxicité, ne peut être trouvé qu’en pharmacie, notamment, par exemple, les huiles comme la sauge officinale qui à haute dose peut être neurotoxique et abortive, la rue officinale ou l’absinthe. Lire la suite

Une solution contre les douleurs d’oreilles

Les douleurs d’oreilles font parties des douleurs les plus ennuyantes, car elle touche un de nos 5 sens et peuvent influer directement sur nos autres sens en s’attaquant directement au cerveau.
Les personnes souffrant de manière chronique de douleurs auditives (otites à répétition, acouphènes,…) peuvent même en devenir littéralement « folles » car l’humain est constitué de telle manière que le silence le rassure et l’apaise. Il en a donc besoin pour se reposer, se ressourcer, hors quand un bruit ou une douleur se fait entendre constamment cela devient très vite exténuant.

Il est souvent compliquer de lutter contre des douleurs d’oreilles qui peuvent s’avérer gênantes très rapidement. Mais il existe un moyen de soulager des maux d’oreilles léger.

Remarque importante: Il faut toujours aller chez le médecin pour qu’il diagnostique l’origine de la douleur  et ainsi prendre les mesures nécessaires. Avec la solution suivante, nous pouvons arriver à freiner le début d’une petite voire moyenne infection de l’oreille, et à soulager les douleurs :

  • Mettre une ou deux gouttes d’huile essentielle de lavande ou d’arbre à thé (tea tree) sur un peu de coton ou une gaze et l’introduire soigneusement dans le conduit auditif. Changez-le matin et soir ou plus souvent si nécessaire. Ne pas enfoncer trop profondément le coton dans le conduit car cela pourrait avoir pour effet de pousser le cérumen s’il y en a beaucoup et de provoquer un bouchon.

Attention: Ne jamais verser les gouttes directement dans le conduit auditif, car cela pourrait produire une perforation du tympan due à la puissance et à l’agressivité de l’huile essentielle.

Les 10 étapes pour fabriquer votre huile essentielle

Si vous souhaitez fabriquer vous-même votre huile essentielle afin de profiter de ces produits merveilleux mais extrêmement puissants voici les étapes faudra suivre. Je dois toutefois vous prévenir qu’il n’est pas si facile que ça d’obtenir un produit de qualité, mais avec un peu d’entraînement et de ténacité nul doute que vous arriverez vous aussi à produire une huile essentielle naturelle et de qualité.

1.       Sélectionner une matière végétale

Si vous souhaitez réussir vous-même votre propre huile essentielle, il vous faudra apporter un soin tout particulier à la sélection de la matière végétale. La matière que vous choisirez déterminera les capacités aromatiques de votre huile, vous aurez alors le choix entre la rose, la coriandre, la lavande, la cannelle, l’eucalyptus, la sauge, l’origan, le girofle, l’ail, ou le lilas.

2.       Où trouver des matières premières pour vos odeurs ?

Même si la carte des matières premières dans le monde exclue la France pour beaucoup d’entre elle (voir ici ), nous ne sommes pas à plaindre en terme d’arômes pour les huiles essentielles. Pour ma part je m’approvisionne la plupart du temps chez des herboristes, bien qu’avec Internet maintenant il existe de nombreux sites Internet spécialisés dans la vente d’aromates en ligne. Si vous avez la chance d’habiter dans une région avec des producteurs d’aromates vous pourrez vous fournir en matières premières directement chez eux. Préférez les produits bio garantis sans pesticides ni insecticides pouvant contaminer vos huiles essentielles. Lire la suite

Utilisation des diffuseurs d’huiles essentielles

Avec les diffuseurs d’huiles essentielles, il est très facile de créer une ambiance zen dans une chambre avec une fragrance correspondant à son souhait du moment., améliorer son atmosphère, redonner le moral et purifier l’air ambiant en période d’épidémie virale..

Il y a de nombreuses variantes de diffuseurs électriques, des moins chers souvent en céramique aux plus chers généralement en verre. Un des principaux inconvénients des diffuseurs en céramique est le fait que pour diffuser il chauffe l’huile essentielle, cette dernière étant fragile il se peut que les molécules aromatiques soient brûlées, il en résultera un potentiel aromatique très réduit voire dans certains cas une odeur de brulé.
Dans le cas des diffuseurs en verre, ces derniers chauffent également l’huile essentielle, mais cette dernière étant directement déposée sur la partie chauffante, la température ne sera pas aussi élevée et donc l’huile essentielle ne brulera pas. L’inconvénient majeur de ces diffuseurs en verre est leur fragilité, ils sont très fragiles car en verre et leur coût en fait des objets dont il faut prendre soin. Lire la suite

Recettes naturelles : Une peau douce comme la soie

Après le bain ou la douche, offrez- vous le plaisir de vous appliquer une douce huile aromatisée. Cela vous aidera à soigner et à protéger votre peau, mais servira sans conteste votre bien-être physique mais également psychique. De nombreuses recettes existent et peuvent être composées aussi bien d’hydrolats que d’huiles végétales, plus hydratantes. Cela dépendra de vos besoins, si le besoin est plus nutritif il vaut mieux utiliser une base d’huile végétale, si c’est plus axé sur la fraicheur et l’aromatisation de votre peau un hydrolat en base sera plus agréable.

Les parfums peuvent aussi être de magnifiques lotions corporelles :

  • Mélangez ½ cuillerée de parfum avec 50 ml d’huile végétale. Ce parfum peut-être naturel et élaboré à partir de plusieurs huiles essentielles fruitées ou plus florales comme l’ylang-ylang ou le jasmin.

Voici quelques petites recettes très agréables, aussi bien au niveau de leur fragrance que de leurs propriétés et serviront aussi bien aux femmes qu’aux hommes. De même elles pourront vous servir d’inspiration pour créer votre propre lotion corporelle.

Petite recette autour des roses.

Chaleureuse, florale, sensuelle :

– 50 ml d’huile végétale (macadamia ou même sésame désodorisé), 5 gouttes de santal, 5 gouttes de bois de rose, 3 gouttes de rose.

Parfum d’oranger

Fraiche, fruitée, qui fleure bon le soleil :

– 50 ml d’huile végétale de sésame désodorisé, 3 gouttes de néroli, 1 goutte de citron vert, 1 goutte d’huile essentielle d’orange douce.

Quelques fragrance plus masculines

Sensuel et balsamique masculin :

– 50 ml d’huile porteuse, 1 goutte de bois de rose, 1 goutte de vétiver, 1 goutte de coriandre, 7 gouttes de petit grain bigarade.

Un arôme frais pour hommes :

– 50 ml d’huile porteuse, 2 gouttes de cyprès, 2 gouttes de genévrier, 1 goutte de gingembre, 2 gouttes de lavande, 7 gouttes de pamplemousse.

Une fragrance florale

Une combinaison florale très agréable pour les deux sexes qui agit également sur le moral :

– 50 ml d’huile porteuse, 2 gouttes de cyprès (tonifiant psychique) ou 2 gouttes de cèdre (donne un caractère doux et tendre), 4 gouttes d’ylang – ylang, 1 goutte d’absolue de jasmin, 2 gouttes de rose, 2 gouttes de néroli, 4 gouttes de petit grain bigarade.

 

Bien évidemment certaines de ces combinaisons comportent des ingrédients assez chers comme la rose, cette dernière pourra être supprimée ou remplacée bien que son pouvoir odorant est très puissant.

Si vous avez d’autres recettes n’hésitez pas à m’en faire part dans vos commentaires.

Huiles essentielles contre les migraines

Soulager les maux de tête de façon naturelle avec les huiles essentielles

Les maux de tête peuvent résulter de bien des choses. De la migraine à la céphalée de tension ou tout simplement une grande fatigue, même si ces douleurs résultent généralement d’un effort physique ou psychique excessif. Par conséquent, l’action relaxante et tonifiante des huiles essentielles est très utile.
Petite astuce rapide :

  • Mettre 1 ou 2 gouttes d’angélique ou basilic sur un mouchoir (aussi pour les enfants).

Pour les maux de tête plus intenses causés par le stress, mettre 1 ou 2 gouttes de menthe poivrée sur la nuque et les tempes et frictionnez. Vous pouvez également réaliser une synergie avec de l’huile essentielle de menthe poivrée et de lavande/lavandin. L’huile essentielle de menthe poivrée peut donc aider à combattre les migraines mais aussi la gueule de bois ou tout simplement les petits maux d’estomac liés à des repas trop copieux. Dans ces deux derniers cas il suffit de prendre une goutte d’huile essentielle bio sur un sucre ou dans une cuillère de miel.

Mais prenez garde cette méthode n’est pas conseillée pour les enfants car l’huile essentielle est puissante et pourrait avoir un effet analgésique ou des effets secondaires non souhaités.

 

Petite recette d’eau aromatique pour un massage relaxant du cuir chevelu :

– 100 ml d’hydrolat (eau de rose, lavande, fleur d’oranger), 5 gouttes de lavande, 3 de romarin et 3 de menthe poivrée. Une eau fraiche et ayant également pour propriété de renforcer le cheveu.

Pour se détendre et remonter le moral

  • Verser le mélange sur le cuir chevelu avec une pipette ou un pulvérisateur. Faites un massage comme si vous vous laviez les cheveux avec du shampoing. Pour terminer, passez vos doigts dans les cheveux et étirez-les doucement.

Contre les maux de tête

– 2 gouttes de santal, 1 goutte de néroli, 2 gouttes de citron vert.

  • Utiliser le vaporisateur
  • Pour le bain, il est faut diluer le mélange avec un peu de miel, lait ou crème.
  • Pour obtenir une lotion de massage qui détend et aide à éliminer les maux de tête :

Mélangez les huiles avec 30 ml d’huile végétale d’amande douce et massez la nuque et les épaules.

Une friction de la nuque avec des huiles essentielles est toujours agréable et vous permettra de vous détendre en liant le massage au potentiel aromatique des huiles essentielles à proximité du nez.

Si vous ne pouvez même pas ouvrir les yeux

Si votre épuisement est arrivé à un point ou vous pouvez à peine ouvrir les yeux et avez de forts maux de tête, il faudra peut-être appliquer directement des compresses. Il est aussi très utile dans le cas d’une allergie (rhume des foins), congestion, larmoiement et même pour les infections (dans ce cas-là, comme complément d’un traitement médical et avec accord du médecin).

Préparez des compresses rafraichissantes :

Mouillez deux serviettes avec de l’eau de rose (hydrolat de rose), essorez – les bien et posez – les sur les yeux ; retirez – les lorsque vous n’avez plus cette sensation rafraichissante. S’il est nécessaire, répétez l’opération plusieurs fois dans la journée. A cela ajoutez des frictions faites à l’aide de menthe poivrée seule ou accompagnée de lavande, pour vous faciliter la tache il est possible de préparer des roll-on de cette synergie.
Il vous suffira ensuite d’appliquer cette synergie avec le roll-on.

Huiles essentielles : Influence sur les médicaments

Lorsqu’on utilise des huiles essentielles pour soulager une douleur, celles – ci agissent simultanément sur le corps et sur l’esprit, et leurs arômes ont également une influence même si leurs propriétés ne se situent pas uniquement dans leur odeur.

Bien qu’on ne puisse pas les considérer comme des médicaments, notamment parce que les considérer comme des médicaments classerait les huiles essentielles du côté médical. On peut néanmoins leurs accorder des propriétés curatives, dans ce cas un médecin ou un spécialiste indiquera une posologie adaptée à la personne après examen.

Bien évidemment si ces dernières devenaient des « médicaments » on ne pourrait plus utiliser les huiles essentielles bio ou naturelles, tout simplement, pour les autres applications standards (diffusion, petites blessures, détente, méditation, …).

De toute façon un « médicament » peut-il sentir bon? Tout ceci est surtout ancré fortement dans nos esprits mais cela n’est au final qu’une question d’habitude.

Se soigner devrait pouvoir être également « agréable ».

Normalement, les huiles essentielles les plus efficaces sont les plus intenses au niveau aromatique, mais nous avons souvent du mal à les accepter comme curatifs lorsqu’elles sont prescrites, précisément à cause du fait qu’elles ne sentent pas comme les médicaments. Nous sommes habitués depuis des années à prendre des médicaments peu odorants et le fait de prendre quelque chose qui sente plutôt fort est assez déroutant.
Surtout que les huiles essentielles les plus efficaces possèdent souvent des arômes puissants et pas forcément agréable (on peut citer notamment le tea tree ou l’huile essentielle de ravintsara par exemple), un temps d’adaptation est en général nécessaire pour que l’odeur ne nous gêne plus.

Il s’agit de produits très puissants si bien utilisés mais cela passe également par une volonté de les utiliser car si l’on est réticent l’efficacité s’en trouvera diminuer (car nous lutterons contre leurs effets). Mais il est important de noter qu’il ne faudra utiliser les huiles essentielles pour se soigner qu’après avis d’un spécialiste.

Nota Bene : Petit renvoi à l’article comment conserver ses huiles essentielles, il ne faut pas conserver vos huiles essentielles avec vos granulés homéopathiques.

Hydrolats et leurs propriétés

L’eau aromatisée qui reste après une distillation à la vapeur, est appelée hydrolat ou eau florale. Elle contient les substances hydrosolubles des plantes et des traces d’huiles essentielles. Il s’agit d’un des principaux produits de la distillation avec les huiles essentielles.

Cependant, les hydrolats ont des propriétés similaires à celles des huiles essentielles correspondantes et sont très convenables pour les soins de la peau. Ils sont très rafraichissants, astringents et légèrement désinfectants. Bien évidemment, les hydrolats sont bien moins puissants que les huiles essentielles mais possède l’avantage d’être moins risqué au niveau du surdosage. Simples d’utilisation, parfumés, ils pourront sans soucis être utilisés sur votre peau (pas besoin de dilution) et pourront servir en cas de jambes lourdes, de rougeurs, voire même comme démaquillant.

On peut aussi mettre quelques gouttes dans le diffuseur d’huiles essentielles ou pour des inhalations. Certains hydrolats servent même pour cuisiner, l’eau florale de rose pourra être utilisée dans des mousses ou des muffins par exemple tandis que la fleur d’oranger pourra être utilisée dans des beignets, crêpes, cake et bien d’autres préparations.

Je vous recommande principalement les hydrolats de lavande, de fleur d’oranger, de menthe poivrée, de rose et de romarin (bon notamment en cas de chute de cheveux).

Le plus simple restant de choisir celui qui nous plait le plus tant au niveau aromatique qu’au niveau vertus et propriétés.

Dosage des molécules des huiles essentielles

L’interaction des différentes composantes et molécules nous montre l’effet important de ces huiles essentielles, c’est d’ailleurs le principe des synergies d’huiles essentielles. Un assemblage d’huiles essentielles pour augmenter la puissance de chacune, c’est le principe de la synergie. Cela pourrait être contradictoire à simple vue, en effet certaines huiles comme l’huile de lavande, ainsi que d’autres huiles essentielles, peuvent agir à la fois comme stimulant et relaxant, selon la dose on pourra transformer un stimulant en sédatif par exemple avec le saro.

Les proportions des molécules d’une huile essentielle peuvent varier légèrement en fonction de son origine, type de culture, climat, époque de la récolte des plantes et méthode de récolte et distillation ; mais ce sont des fluctuations généralement faibles mais qui peuvent légèrement influer sur les propriétés de l’huile, cela ne sera perceptible qu’après analyse.

Bien que cela pourrait expliquer de petites différences de vitesse d’action en fonction des lots même s’il faudrait faire des analyses bien plus poussées pour être sûr que cela soit vraiment dû à ces différences plutôt qu’à des différences physiques/psychiques au moment des différentes prises.

Quelques ingrédients, comme les cétones et les phénols, ont assez mauvaise réputation à cause de leurs nombreux effets secondaires. Mais les huiles essentielles qui les contiennent possèdent de magnifiques propriétés curatives, si elles sont correctement dosées. Dans ces cas-là, le négatif devient positif (c’est le même principe en homéopathie)!

Les huiles avec un pourcentage élevé en cétones, comme celle de la menthe (15-30%), ou avec une grande quantité de phénols, comme celle du thym (jusqu’à 55%), devront être utilisées en petites doses et jamais pendant des périodes prolongées.

 

Important : l’espèce de la plante

lavande

Champ de lavande en PACA

 

Ceci est seulement valable si l’on parle de la même espèce et variété de plante. Les différentes variétés de lavandes par exemple ont les mêmes molécules mais en différentes proportions et selon la variété, l’eucalyptus et la menthe sont aussi dans ce cas-là. Cela est dû à la variété souvent issu d’une sélection naturelle ou « humaine » visant à renforcer un caractère précis, cela modifiera donc leurs utilités et la manière dont il faut les utiliser. C’est pour cela qu’il est important de spécifier dans chaque huile essentielle le nom scientifique de la plante, la provenance, ainsi que la variété.

C’est aussi pour cela qu’on parle d’huiles essentielles chémotypées, cela veut dire que l’on a analyser la composition de l’huile essentielle et donc la proportion des différentes molécules, on pourra citer le citronnellol, le linalol et bien d’autres encore.

Les huiles essentielles contre la grippe

Huiles essentielles pour combattre la grippe


En ces temps oscillant entre le froid, frais, presque chaud les épidémies de grippes se répandent à vitesse grand V. Bien qu’il ne s’agisse peut-être pas d’une vraie grippe, mais d’un rhume fort et très lourd – et cela n’est pas bizarre qu’il se manifeste après une époque de fort stress, quand le système immunitaire est affaibli et que le corps a besoin de repos d’urgence. Les huiles essentielles naturelles sont dans ces moments très utiles pour soulager les douleurs.

Important : Dans les cas suivants, vous devrez indispensablement aller chez le médecin :

  • Fièvre élevée, maux de tête et douleurs dans le corps – symptômes d’une grippe virale ;
  • Sensation de pression dans la tête et douleurs qui peuvent être due à une infection des sinus para-nasaux (maxillaires ou frontaux) ;
  • Fièvre et douleurs pour respirer – symptômes d’une infection bronchiale ou pulmonaire ;
  • Fièvre, forts maux de gorge et difficulté pour déglutir, qui sont des symptômes d’une infection des amygdales.
  • Dans ces cas-là, les huiles ne peuvent être qu’utilisées pour complémenter le traitement prescrit par le médecin et aider à soulager certains symptômes. Bien que la manière la plus simple et la moins risquée reste le fait de « nettoyer » l’air vicié avec des huiles essentielles comme le ravintsara, le saro ou l’eucalyptus.

 

En prévention de la grippe

Lorsque tous ceux que sont autour de vous semblent avoir des symptômes s’approchant de la grippe ou du moins d’un état grippal.

 

Renforcement des défenses pour se défendre du rhume

– 20 gouttes d’angélique, 12 gouttes de citron, 8 gouttes de petit grain bigarade, 4 gouttes de saro ou ravintsara.

Ou bien

– 30 gouttes de citron, 20 gouttes de lavande, 3 gouttes de thym.

  • Aide rapide : Mettre 4 ou 5 gouttes du mélange basique dans un mouchoir et inhaler plusieurs fois dans la journée ;
  • Mettre 4 à 5 gouttes du mélange basique dans le vaporisateur ;
  • Pour le bain, diluer 4 à 5 gouttes du mélange basique dans un peu de miel, lait ou crème.

Aide rapide pour les premiers symptômes du rhume

Mettre sur la paume de votre main une goutte de chacune des huiles essentielles suivantes : lavande, cajeput et arbre à thé. Appliquer et masser la plante des pieds trois fois par jour. Peuvent aussi être appliquées aux enfants bien qu’à utiliser avec précautions et pas sur des jeunes enfants.

 

Mal de gorge

Il apparaît souvent comme prélude du rhume. Vous pouvez essayer de le freiner avec « l’aide rapide » décrite ci-dessus. Pour soulager le mal de gorge vous pouvez utiliser :

Gargarismes avec de l’eau

– 100 ml d’hydrolat de tea tree ou menthe, 5 gouttes de l’arbre à thé, 5 gouttes de lavande, 2 gouttes de bergamote, 3 gouttes de citron, 1 goutte de thym, 5 gouttes de menthe.

  • Pour des gargarismes : Dissoudre une petite cuillère dans la moitié d’un verre d’eau tiède. Faire des gargarismes plusieurs fois dans la journée pendant une ou deux minutes et recracher après.

Il est aussi possible de vous faire des tisanes au thym (renforce les défenses immunitaires) et d’y ajouter simplement une cuillère de miel dans laquelle vous aurez ajouté une ou deux gouttes de menthe poivrée par exemple.