Dosage des molécules des huiles essentielles

L’interaction des différentes composantes et molécules nous montre l’effet important de ces huiles essentielles, c’est d’ailleurs le principe des synergies d’huiles essentielles. Un assemblage d’huiles essentielles pour augmenter la puissance de chacune, c’est le principe de la synergie. Cela pourrait être contradictoire à simple vue, en effet certaines huiles comme l’huile de lavande, ainsi que d’autres huiles essentielles, peuvent agir à la fois comme stimulant et relaxant, selon la dose on pourra transformer un stimulant en sédatif par exemple avec le saro.

Les proportions des molécules d’une huile essentielle peuvent varier légèrement en fonction de son origine, type de culture, climat, époque de la récolte des plantes et méthode de récolte et distillation ; mais ce sont des fluctuations généralement faibles mais qui peuvent légèrement influer sur les propriétés de l’huile, cela ne sera perceptible qu’après analyse.

Bien que cela pourrait expliquer de petites différences de vitesse d’action en fonction des lots même s’il faudrait faire des analyses bien plus poussées pour être sûr que cela soit vraiment dû à ces différences plutôt qu’à des différences physiques/psychiques au moment des différentes prises.

Quelques ingrédients, comme les cétones et les phénols, ont assez mauvaise réputation à cause de leurs nombreux effets secondaires. Mais les huiles essentielles qui les contiennent possèdent de magnifiques propriétés curatives, si elles sont correctement dosées. Dans ces cas-là, le négatif devient positif (c’est le même principe en homéopathie)!

Les huiles avec un pourcentage élevé en cétones, comme celle de la menthe (15-30%), ou avec une grande quantité de phénols, comme celle du thym (jusqu’à 55%), devront être utilisées en petites doses et jamais pendant des périodes prolongées.

 

Important : l’espèce de la plante

lavande

Champ de lavande en PACA

 

Ceci est seulement valable si l’on parle de la même espèce et variété de plante. Les différentes variétés de lavandes par exemple ont les mêmes molécules mais en différentes proportions et selon la variété, l’eucalyptus et la menthe sont aussi dans ce cas-là. Cela est dû à la variété souvent issu d’une sélection naturelle ou « humaine » visant à renforcer un caractère précis, cela modifiera donc leurs utilités et la manière dont il faut les utiliser. C’est pour cela qu’il est important de spécifier dans chaque huile essentielle le nom scientifique de la plante, la provenance, ainsi que la variété.

C’est aussi pour cela qu’on parle d’huiles essentielles chémotypées, cela veut dire que l’on a analyser la composition de l’huile essentielle et donc la proportion des différentes molécules, on pourra citer le citronnellol, le linalol et bien d’autres encore.

Les huiles essentielles contre la grippe

Huiles essentielles pour combattre la grippe


En ces temps oscillant entre le froid, frais, presque chaud les épidémies de grippes se répandent à vitesse grand V. Bien qu’il ne s’agisse peut-être pas d’une vraie grippe, mais d’un rhume fort et très lourd – et cela n’est pas bizarre qu’il se manifeste après une époque de fort stress, quand le système immunitaire est affaibli et que le corps a besoin de repos d’urgence. Les huiles essentielles naturelles sont dans ces moments très utiles pour soulager les douleurs.

Important : Dans les cas suivants, vous devrez indispensablement aller chez le médecin :

  • Fièvre élevée, maux de tête et douleurs dans le corps – symptômes d’une grippe virale ;
  • Sensation de pression dans la tête et douleurs qui peuvent être due à une infection des sinus para-nasaux (maxillaires ou frontaux) ;
  • Fièvre et douleurs pour respirer – symptômes d’une infection bronchiale ou pulmonaire ;
  • Fièvre, forts maux de gorge et difficulté pour déglutir, qui sont des symptômes d’une infection des amygdales.
  • Dans ces cas-là, les huiles ne peuvent être qu’utilisées pour complémenter le traitement prescrit par le médecin et aider à soulager certains symptômes. Bien que la manière la plus simple et la moins risquée reste le fait de « nettoyer » l’air vicié avec des huiles essentielles comme le ravintsara, le saro ou l’eucalyptus.

 

En prévention de la grippe

Lorsque tous ceux que sont autour de vous semblent avoir des symptômes s’approchant de la grippe ou du moins d’un état grippal.

 

Renforcement des défenses pour se défendre du rhume

– 20 gouttes d’angélique, 12 gouttes de citron, 8 gouttes de petit grain bigarade, 4 gouttes de saro ou ravintsara.

Ou bien

– 30 gouttes de citron, 20 gouttes de lavande, 3 gouttes de thym.

  • Aide rapide : Mettre 4 ou 5 gouttes du mélange basique dans un mouchoir et inhaler plusieurs fois dans la journée ;
  • Mettre 4 à 5 gouttes du mélange basique dans le vaporisateur ;
  • Pour le bain, diluer 4 à 5 gouttes du mélange basique dans un peu de miel, lait ou crème.

Aide rapide pour les premiers symptômes du rhume

Mettre sur la paume de votre main une goutte de chacune des huiles essentielles suivantes : lavande, cajeput et arbre à thé. Appliquer et masser la plante des pieds trois fois par jour. Peuvent aussi être appliquées aux enfants bien qu’à utiliser avec précautions et pas sur des jeunes enfants.

 

Mal de gorge

Il apparaît souvent comme prélude du rhume. Vous pouvez essayer de le freiner avec « l’aide rapide » décrite ci-dessus. Pour soulager le mal de gorge vous pouvez utiliser :

Gargarismes avec de l’eau

– 100 ml d’hydrolat de tea tree ou menthe, 5 gouttes de l’arbre à thé, 5 gouttes de lavande, 2 gouttes de bergamote, 3 gouttes de citron, 1 goutte de thym, 5 gouttes de menthe.

  • Pour des gargarismes : Dissoudre une petite cuillère dans la moitié d’un verre d’eau tiède. Faire des gargarismes plusieurs fois dans la journée pendant une ou deux minutes et recracher après.

Il est aussi possible de vous faire des tisanes au thym (renforce les défenses immunitaires) et d’y ajouter simplement une cuillère de miel dans laquelle vous aurez ajouté une ou deux gouttes de menthe poivrée par exemple.

Arômes et huiles essentielles pour l’esprit et le bien-être

Arômes pour l’esprit et le bien-être

Pour se sentir bien, il est indispensable qu’il y ait une ambiance harmonieuse. Avec un vaporisateur cela est très simple de créer une atmosphère confortable et psychiquement relaxante. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser uniquement votre huile préférée, mais les mélanges ont un effet très intense et leur arôme est plus intéressant. Vous trouverez ci – dessous plus de mélanges pour affronter le stress et donner de la puissance á l’esprit.

Les mélanges qui s’expliquent à la suite peuvent s’utiliser avec un vaporisateur. Vous pouvez aussi les mélanger avec un peu de miel, lait ou crème pour les utiliser dans un bain ; puis en ajoutant 50ml d’huile porteuse, vous pouvez faire une lotion corporelle, et servent aussi pour faire des parfums.

Une brise de citron

Apporte une ambiance fraiche et légère

– 1 goutte de benjoin de Siam, 2 gouttes de litse2, 2 gouttes de citron, 2 gouttes de mandarine.

Le réveil du printemps

Un arôme sucré et balsamique qui remonte le moral :

– 1 goutte de mimosa (diluer dans le vaporisateur avec 1 ou 2 gouttes d’alcool), 2 gouttes de santal, 1 goutte de citron vert.

La magie des fleurs

Arôme aux fleurs, enivrant et très relaxant

– 3 gouttes de Palma Rosa (ou 2 gouttes de bois de rose), 1 goutte de rose (ou d’absolue de jasmin), 1 goutte de ylang-ylang, 2 gouttes de néroli.

Vent froid d’été

Tonifiant et revitalisant, pour avoir de nouvelles énergies :

– 1 goutte de genévrier, 1 goutte de sapin (ou d’autres conifères), 4 gouttes de lavandes, 2 gouttes de pamplemousse.

Bois de fée

Avec des arômes de bois et de racines qui donnent de la force et stimulent :

Pour se libérer du stress pendant toute la journée

– 1 goutte de cèdre, 1 goutte de sapin odorant (ou autres conifères), 1 goutte de vétiver, 1 goutte de ylang-ylang, 5 gouttes de citron vert.

Ambiance de Noël

Une ambiance avec tous les arômes de Noël

– 1 goutte d’écorce de cannelle, 1 goutte de tonka, 5 gouttes de mandarine, 2 gouttes de citron.

Ours en peluche

Spécialement pour les enfants

Un arôme chaleureux et relaxant :

– 2 gouttes de santal, 1 goutte de benjoin de Siam, 5 gouttes de mandarine.

Désodorisant d’intérieur

Élimine l’odeur du tabac dans les pièces fermées :

– 2 gouttes de sapin (ou autres conifères), 3 gouttes de géranium, 5 gouttes de citron.

Bain aromatique d’huiles essentielles pour apaiser le corps

Un bain peut être relaxant et tonifiant, mais aussi très efficace dès les premiers symptômes d’un rhume. Son efficacité dépendra du mélange d’huiles essentielles biologiques ou simplement naturelles que vous utiliserez.

Important : température, dose et durée

1) Laissez couler l’eau dans la baignoire avant d’ajouter les huiles. Température : 35 à 38°C. Pour les femmes enceintes, enfants, personnes âgées et personnes avec des problèmes circulatoires, la température de l’eau ne doit pas dépasser les 38°C.

2) Commencez par mélanger de 3 à 5 gouttes d’huile essentielle dans 50 à 100 ml de crème, 1 cuillère à soupe de lait entier, du dispersant aqueux tel que le labrasol ou une cuillère à soupe de miel. Il suffit ensuite de verser puis dissoudre le mélange dans l’eau de la baignoire. Cette émulsion est importante car les huiles essentielles ne sont pas hydrosolubles, et flotteraient dans la surface ce qui risquerait d’irriter les muqueuses sensibles.

3) Ne restez pas plus de 10 à 15 minutes dans la baignoire. Séchez-vous bien. Après un bain aromatique, il peut être conseillé de s’étirer dans le lit pendant une heure, puis de bien se couvrir.

Bain de pieds

Le bain de pieds est le « petit frère » du bain classique, et la préparation est similaire pour réaliser une émulsion (voir point 2). Dissoudre dans de l’eau à 38°C.

En cas de rhume, les inhalations et le bain sont les remèdes les plus efficaces.

Pour une inhalation voici la procédure à suivre.

1) Remplissez de l’eau dans une casserole, faites-la bouillir, retirez- la du feu et ajoutez les huiles essentielles indiquées dans la recette. Couvrez votre tête et la casserole avec une grande serviette.

2) Inhalez les vapeurs en respirant doucement et profondément, si possible par le nez, de 5 à 7 minutes.

3) Séchez – vous bien le visage et ne sortez pas à l’air libre pendant environ une heure car votre système respiratoire est très sensible à ce moment-là (les bronches se dilatent lors de l’inhalation par exemple).

Important : Pour les enfants ou les personnes délicates, ne les laissez pas seuls pendant qu’ils font les inhalations, car ils pourraient se brûler ou souffrir d’autres incidents.

 

Ingestion des huiles essentielles

En règle générale, les huiles essentielles pourront être ingérées seulement sous prescription d’un thérapeute très expérimenté.

 

Une petite idée de bain aromatique pour l’hiver :

Prenez du labrasol dans lequel vous diluerez des huiles essentielles à hauteur de 20% (2 gouttes d’huiles essentielles pour 8 gouttes de labrasol).

Dans ce labrasol, diluez de l’huile essentielle d’eucalyptus globuleux ou radié en fonction de ce que vous avez dans votre armoire d’huiles essentielles. A ceci ajoutez quelques gouttes d’orange douce ou de citron qui auront une action tonifiante ; pour une action plus apaisante, utilisez la lavande ou le lavandin ou du bois de rose.

Détendez-vous et prenez votre temps.

Eau florale – hydrolats pour le nettoyage des peaux fragiles

Les hydrolats pour nettoyer votre peau

 

Savez-vous qu’il est possible et très simple de se nettoyer la peau avec des produits naturels comme les hydrolats ? Certains hydrolats comme les hydrolats de rose, fleur d’oranger, lavande ou arbre à thé sont particulièrement conseillés pour nettoyer la peau, a fortiori les peaux sensibles qui ne supportent pas tous les produits dits « classiques ».

Voici la procédure simple qu’il suffit de mettre en œuvre :

  • Mouillez un coton démaquillant avec l’hydrolat puis nettoyez votre visage et cou matin et soir, en effectuant des mouvements circulaires, mais sans frotter.
  • Pour obtenir un nettoyage plus profond, appliquez avant une compresse chaude pour chauffer et humidifier la peau. Plongez une petite serviette dans de l’eau chaude, essorez-la bien et appliquez-la sur votre visage pendant cinq minutes.

Important : Les compresses chaudes ne sont pas conseillées pour les visages auxquels on peut apercevoir des petites veines, car la chaleur pourrait les dilater.

Pour vous simplifier la tâche, il existe des eaux florales en spray, une ou deux pressions sur le spray et vous aurez la dose adéquate. Plus simple à utiliser et plus économique car moins de gâchis au moment de verser.

 

Huile nettoyante pour la peau sèche et mature

 

Pour les peaux plus matures qui ont tendance à sécher :

– 30 ml d’huile végétale de Macadamia (ou d’amande douce), 2 gouttes de bois de rose, 2 gouttes de néroli. Ou bien

– 30 ml d’huile végétale simple, 5 gouttes de bois de rose, 1 goutte de rose, 3 gouttes de lavande.

  • Mouillez un coton démaquillant dans de l’eau pour le nettoyage du visage et ajoutez quelques gouttes d’un de ses mélanges. Nettoyez-vous le visage et le cou en effectuant des mouvements circulaires.

 

Après ce nettoyage vous pouvez appliquer sur votre peau une crème (comme le cérat de Gallien par exemple) ou un baume hydratant pour réhydrater et protéger votre peau.

Cérat de Gallien

Je vais vous parler ici d’une crème que j’utilise régulièrement et surtout en hiver (car je n’utilise pas de crème de jour).

Il s’agit du cérat de Galien, cette crème pouvant avoir différentes textures allant du beurre à la crème mais d’une composition très simple. Un peu d’huiles essentielles, d’eaux florales (hydrolats) et d’huiles végétales auxquelles on ajoute de la cire d’abeille et du borax (borate de sodium, qui va agir comme conservateur). Si vous faites d’autres recherches vous trouverez certainement deux orthographes Galien et Gallien, Galien étant le plus représenté dans les recherches tandis que Gallien est apparemment le bon orthographe.

Cette formule est très ancienne et à été élaborée il y a plus de 2000 ans par un des « pères » de la pharmacie. Au départ il s’agissait plus d’un onguent même si aujourd’hui la formule a été adaptée pour être la plus efficace possible tout en gardant la ligne directrice d’une crème composée d’ingrédients simples.

Le cérat de Gallien pourra s’employer dans de nombreux cas, allant de la simple crème de jour à des applications sur des érythèmes ou de l’eczéma. Selon le cérat qu’il soit basique ou plus spécifique comme pour les peaux sensibles, ce dernier pourra être utilisé de différentes façons. Par exemple pour apaiser les démangeaisons liées aux irritations, les peaux sensibilisées par le froid (apparition d’érythèmes), l’eczéma et même pour les bébés en cas de « fesses rouges ».

A l’utilisation on se rend vite compte qu’il s’agit d’une crème très polyvalente pouvant servir à toute la famille (pas d’odeur « féminisée » ou plus appropriée au enfants, l’odeur résulte de l’assemblage des différents ingrédients sélectionnés pour leurs propriétés et non pas pour leur odeur).

De nombreuses autres applications sont possibles, de l’hydratation de votre peau à l’apaisement d’irritations cutanées, un large panel d’applications dermatologiques est possible.

 

 

L’huile essentielle de tea tree et ses propriétés

Tea tree ou Arbre à Thé – Melaleuca alternifolia

 

L’huile essentielle de tea tree s’obtient à partir de la distillation des feuilles. Son arôme est intense, ressemble au laurier, et il faut s’y habituer un peu pour l’apprécier.

Propriétés :

Renforce l’esprit ; antibactérien, antimycotique, antiviral ; soigne les blessures, réduit les inflammations, soulage les douleurs, piqures et irritations, soigne la peau.

Ces derniers temps, il existe une certaine tendance à considérer l’arbre à thé comme une vraie panacée universelle, car c’est un remède très efficace contre les problèmes du quotidien. Malgré les grandes propriétés de l’huile essentielle de l’arbre à thé, le remède universel n’existe toujours pas.

L’huile essentielle de tea tree est vraiment une huile essentielle à avoir dans sa collection d’huiles essentielles. Elle sera notamment utile pour vos adolescents sujets à des problèmes d’acnés, une goutte sur le bouton et celui-ci sèchera dans les jours suivants, de plus étant antibactérienne elle ne favorisera pas l’arrivée d’un second bouton dans la foulée. Bien sûr elle est aussi utile en cas de « spot » ou d’un bouton dérangeant puisqu’elle desséchera ce dernier rapidement. Dans le cas d’une application cutanée, une huile essentielle bio sera à favoriser.

Certaines huiles sont aussi très polyvalentes, comme celles de la lavande et la rose. Par ailleurs, certaines plantes du genre Melaleuque, comme le Cajeput et le Niaouli, ont des propriétés similaires et même partiellement supérieures à celles de l’arbre à thé dans certaines de leurs propriétés mais reste moins polyvalentes. Un des inconvénients de l’huile essentielle de tea tree reste son odeur qui ne plait pas à tout le monde et qui est assez forte.

Conseils d’utilisation des Huiles essentielles

Les huiles essentielles étant de plus en plus utilisées, il peut être nécessaire de rappeler par moment quelques principes de bases utiles pour les débutants et les personnes plus expérimentées qui par habitude prennent moins de précautions.

 

Quelques conseils et précautions simples…

Pour l’utilisation des huiles essentielles pour le traitement des douleurs, il faudra prendre en compte les points suivants :

  • Les huiles essentielles peuvent être utilisées comme médicaments naturels, mais cela uniquement dans le cas d’une prescription donnée par votre médecin qui vous connaîtra et vous aura examiné. Ces produits, si mal utilisés, peuvent avoir des effets négatifs donc prenez garde. C’est pour cela qu’il faudra les utiliser de la même façon que les médicaments, en respectant les dosages prescrits et sans exagération.
  • Les huiles essentielles sont des produits très concentrés qui s’utilisent seulement de façon diluée pour des applications cutanées. Une dose excessive peut causer des maux de tête et des nausées voire des irritations, il faut donc toujours les utilisera avec précaution.
  • Si vous n’avez pas d’expérience dans le domaine de l’aromathérapie, suivez tous d’abord les conseils donnés ici ou sur des sites de vente (en gardant toujours à l’esprit qu’il s’agit de produits puissants à considérer comme tel). Les recettes et dosages préconisés sont en général adaptés à tout le monde.
  • Lisez attentivement le mode d’emploi et les avertissements de chaque produit que vous utiliserez.

 

Un conseil pour les allergiques

  • Si vous avez la peau très sensible ou vous êtes sujet à des réactions allergiques, il est préférable de vérifier avant chaque application votre tolérance à l’huile ou au mélange que vous allez utiliser. Pour cela, mettez une goutte du produit dans le pli de votre coude. Si une rougeur apparaît, il faudra faire attention. En cas de rougeur il faudra penser à toujours diluer l’huile essentielle, de plus pour une utilisation « médicale » il faudra se tourner vers un médecin. Les conseils donnés ici sont à titre informatifs et résulte de tests personnels et d’expérience, il ne s’agit en aucun cas de prescriptions médicales.

Le facteur prix des huiles essentielles

L’obtention d’huiles essentielles pures est un travail très laborieux, et cela se paye, lorsque l’on voit le prix d’un flacon de 10ml à 3€ cela nous donne un prix de 300€ au litre (même si en augmentant le volume on diminue le prix, on obtient tout de même des prix au litre équivalent à de très bonnes bouteilles de vin ou autre). Cela est normal car le processus de fabrication est assez long et coûteux en matière première, en effet il faudra des dizaines de kilos de fleurs ou de feuilles pour obtenir un seul litre d’huile essentielle, certaines huiles nécessiteront même jusqu’à plus de 300kg de matière pour un litre. De plus il s’agit de produits entièrement naturels voire même bio, les molécules aromatiques sont extraites sans ajout de produits par simple distillation, il n’y a donc pas d’ajout de produits chimiques et la quantité d’essence obtenu dépend beaucoup de la qualité de la matière première.

 

Des prix dépendants de nombreux facteurs…

Un autre souci réside dans le fait que la fabrication d’huiles essentielles est entièrement dépendante du prix des matières premières souvent situées dans des pays exotiques. En effet, le cours des matières premières fluctue beaucoup et comme celui d’autres produits cela se fait souvent à la hausse, du fait de sécheresses, d’événements climatiques ou tout simplement de la hausse du niveau de vie dans certains pays en développement comme la Chine poussant ces derniers à consommer plus. Les quantités étant relativement constante, une hausse de la demande induit une hausse des prix et donc des huiles essentielles.

 

Aromathérapie = hors de prix ?

A première vue, il semblerait que l’utilisation des huiles essentielles est donc assez chère. Les prix ont tendance à fluctuer entre quelques euros pour 10ml d’huile essentielle comme l’eucalyptus ou l’orange douce jusqu’à presque 30 euros pour 1ml des meilleures huiles essentielles de fleurs, rose de damas par exemple. Au début, Il est probable que vous deviez investir un peu d’argent, mais en échange vous obtiendrez un petit trésor qui durera très longtemps. De plus certaines huiles standards ne seront pas très coûteuses comme l’eucalyptus ou le tea tree et vous permettront de vous initier à l’aromathérapie sans dépenser des fortunes immenses. Bien sûr si vous y prenez goût et voulez étoffer votre placard à huiles cela pourra relativement vite augmenter avec par exemple l’hélichryse italienne aux alentours de 35-40 euros les 10ml.

De plus n’oubliez pas que chaque huile est appliquée plusieurs fois mais qu’il suffit de quelques gouttes, soit avec des vaporisateurs, lotions pour le corps, crèmes, bains, parfums ou pour soulager des douleurs. A la limite, vous pourriez dépenser moins d’argent à l’usage qu’en utilisant des produits plus «conventionnels».

L’origine des huiles essentielles

Les huiles essentielles naturelles proviennent en général de plantes des pays chauds, puisque la majorité a besoin de beaucoup de soleil et de chaleur pour pouvoir pousser, notamment les agrumes et certaines plantes exotiques.

Les molécules aromatiques se forment dans les vésicules oléagineuses et s’accumulent dans divers tissus et organes des plantes : fleurs, feuilles, graines, peau des fruits (zeste notamment), racines, écorces, moelle ou tissus ligneux.

Quelques plantes ont juste besoin de chaleur pour dégager leurs arômes, tandis que pour d’autres il peut être nécessaire de les couper, presser et même broyer, cela est facilement visible, il suffit de sentir les fleurs mais en général pour qu’une feuille dégage une odeur il faudra la frotter voir l’écraser.

 

On passe à la fabrication

Une fois les parties des plantes nécessaires à la fabrication d’huiles essentielles récoltées, il faudra passer à la distillation. Cette étape va se faire à l’aide d’un alambic, on placera les parties végétales à distiller dans cet alambic puis à l’aide de la vapeur on va extraire ces molécules aromatiques.

La vapeur sera ensuite refroidie pour donner les huiles essentielles, les eaux florales et tous les composés de la distillation. Etant donné qu’il s’agit de produits très concentrés d’un point de vue aromatique, il est nécessaire d’utiliser une grande quantité de matière, il faudra plusieurs dizaines voire centaines de kilos de feuilles, de fleurs ou autres pour produire un seul litre d’huile essentielle d’où un prix parfois élevé pour un flacon.

 

Et les huiles essentielles bio dans tout ça ?

Dans le cas d’une utilisation d’huiles essentielles bio, l’avantage principal réside dans le fait que ces huiles proviennent de plantes de cultures biologiques garanties, c’est-à-dire, des plantes soignées par des moyens naturels et auxquelles n’ont pas été ajouter des produits synthétiques dans aucune phase de leur croissance.

Il s’agit donc là d’huiles essentielles plus « propres » au niveau de la distillation même si, pour fabriquer des huiles essentielles les plantes sont en général sélectionnées pour ne pas être trop chargées en produits chimiques pour ne pas altérer leur qualité et leurs arômes.